Un album jeunesse qui aborderait un sujet terriblement difficile avec douceur ?

Nous l’avons fait avec ce petit livre de 36 pages ”La vie m’appelle ailleurs”, pour accompagner les enfants malades en fin de vie, pour permettre aux parents vivant cette épreuve tellement douloureuse d’ouvrir le dialogue.

  •  Un livre que nous avons voulu empreint de douceur et à la hauteur du combat mené par ces enfants et leurs familles.
  •  Un livre qui verra le jour prochainement mais pour celà nous avons besoin de votre contribution
  •  Un projet solidaire puisque nous nous engageons Ginkga et moi à reverser les bénéfices à l’Association Wonder Augustine
A la base de ce projet, le message d’une maman qui cherchait un livre pour parler avec son petit garçon alors en phase terminale d’une maladie grave. Ce n’était pas la première fois qu’une telle question était posée. Mais très peu de livres abordaient ce sujet délicat, aucun adapté aux plus jeunes, faisant alors naître l’idée de le créer. Une histoire via laquelle l’enfant pourrait se retrouver dans la peau du petit héros de l’album. Une histoire qui a également comme objectif d’accompagner l’enfant et sa famille dans ce moment si difficile, et de permettre d’ouvrir le dialogue autour des jours/semaines à venir. Et ce quelques soient les croyances de chacun, avec un unique but : l’accompagnement de l’enfant dans ce moment si particulier de sa vie. Qu’il puisse évoquer librement ses émotions, ce qu’il ressent, ses inquiétudes avec ses parents, sa famille. Qu’il ne garde pas en lui certaines questions qu’il n’ose peut être pas poser de peur de rendre ses parents plus tristes encore. Parce que les enfants ont parfois des interrogations bien loin de nos questionnements d’adultes.
Voilà comment est née l’histoire de cet album pour enfant. Un livre qui nous avons voulu empreint de douceur et de sérénité malgré le sujet difficile. Une fois écrite, l’histoire de Soan, petit garçon de 7 ans et de sa famille a alors pris forme sous les coups de crayons de Ginkga.

Un projet qui a un double objectif :

– proposer un livre destiné aux enfants sur ce sujet douloureux, permettant ainsi qu’un tel album puisse être à disposition des familles qui en éprouveraient le besoin.

– apporter un soutien financier à une association luttant contre les cancers pédiatriques.

Il nous semblait essentiel de pouvoir apporter via ce livre la possibilité de faciliter le dialogue. De

Via cette campagne de financement à laquelle nous proposons plusieurs formes de contributions possibles avec des contreparties adaptées à chaque participation, nous ouvrons donc les pré-commandes de “La vie m’appelle ailleurs”.

Un album 100% Made in France au profit de l’association Wonder Augustine.

Avec cette petite histoire, nous avions à coeur de permettre aux enfants de se retrouver dans la peau du petit héros. Il nous semblait important de créer un livre qui puisse accompagner les familles et leurs enfants; Mais ce projet a aussi pour objectif de nous permettre de reverser des fonds à l’association Wonder Augustine.

C’est pourquoi nous nous engageons, à reverser les bénéfices de la vente de nos livres à l’association Wonder Augustine.

Votre participation à ce projet est donc essentielle pour nous permettre de mener cette campagne de financement jusqu’au bout; Elle nous permettra de notamment de financer l’impression des livres.

Nous avons ainsi fait le choix de travailler avec un imprimeur français. Une entreprise familiale engagée dans une démarche éco-responsable. Le travail de qualité et l’artisanat local à un coût, mais c’est un élément qui nous semblait essentiel lorsque ce projet est né.

agit pour– imprimeur français (Corrèze)

– engagé dans une démarche éco-responsable

– encres végétales , papier issu de forêts en gestion durable …

Une fois les frais inhérents à la création du livre dégrevés, nous nous engageons donc à reverser les bénéfices à l’association Wonder Augustine.

“Augustine était une petite fille de 4 ans, gentille, souriante, câline, et pleine de vie. Elle est devenue Wonder Augustine le 03 août 2018, deux jours avant son 4ème anniversaire quand elle s’est vue diagnostiquer une tumeur du tronc cérébral. Rare, inopérable et incurable, elle lui a enlevé rapidement toutes ses fonctions vitales, et l’a emporté le 08 octobre 2018, après seulement deux mois de combat. L’association Wonder Augustine a été créé en Septembre 2018 pour sensibiliser et faire connaître le cancer qui a touché Augustine. Mais aussi pour informer sur l’ensemble des cancers pédiatriques, le quotidien difficile des enfants et des familles. 2500 enfants et adolescents sont tous les ans diagnostiqués d’un cancer en France, et l’issue est fatale pour 500 d’entre eux chaque année. Près de 2 enfants par jour décèdent d’un cancer.”

Qui sont les acteurs ?

Ginkga - Illustratrice

Ginkga : Illustratrice auto-didacte, je connais Ana depuis plusieurs années maintenant. Etant moi-même atteinte d’une grave maladie, la mucoviscidose, je suis très sensible à ces causes. Ana m’a donc proposé cette superbe collaboration, et je ne pouvais que dire oui. Ca me semblait être un beau projet; j’ai aimé la douceur qui se dégageait pour parler de ce sujet si dur.

Ana Autrice

Ana : Maman de deux enfants de 5 et 8 ans, bloggeuse et rédactrice web autour de la parentalité, de l’instruction en famille, des activités et de la reconnexion avec la nature mais aussi de la littérature jeunesse je me suis lancée dans l’écriture de ce livre après une demande faite par une maman qui recherchait un album pour aborder la fin de vie avec son petit garçon malade. Il m’a semblé essentiel qu’un tel livre voit le jour parce que cette situation est loin d’être si exceptionnelle, et qu’il me semblait important de pouvoir offrir un espace de dialogue aux parents et aux enfants. Parfois, rien de mieux qu’un livre pour ouvrir une discussion difficile. Un album tout en douceur pour aborder ce sujet si douloureux, et que nous voulions Ginkga et moi à la hauteur du combat que mènent les enfants malades. Ne sachant absolument pas dessiner, j’ai eu envie de partager ce projet qui me tenait à coeur avec Ginka qui se lançait alors comme illustratrice.